LANDRIVON Léon

Léon LANDRIVON

Agronome de formation, Léon LANDRIVON, un sculpteur par essence, artiste par vocation et toutes les expériences professionnelles qui l’ont conduit de la France à l’Afrique, du Cameroun à l’Afghanistan, apparaissent aujourd’hui comme autant d‘étapes d’un nécessaire parcours initiatique.

En 1974, influencé par ses expériences culturelles, il transforme son attrait pour la sculpture en une véritable passion.
Depuis 1990 il y consacre la totalité de son temps.

La technique de la cire perdue est utilisée pour l’ensemble des ses œuvres en bronze.
Le principe consiste à verser le bronze en fusion dans une cavité qui aura la forme voulue, pour que le bronze en la remplissant reproduise l’objet ou la statue de départ. Pour faire cette cavité on utilisera l’objet ou la statue en cire qui sera noyée dans du plâtre réfractaire puis placée dans un four de façon à ce que la cire fonde et disparaisse, en laissant la place à la cavité recherchée. La cire est ainsi « perdue » d’où le nom du procédé. En cassant ensuite le moule, le bronze apparaîtra, il restera à le dégager, le nettoyer, effectuer les finitions, la ciselure, et enfin la patine.

Quelques lieux d’expositions :
Alizé – Paris
Mouvances – Paris
Terres Contemporaines – Moret sur Loing
Artis – Lyon
C.Goudal – Lyon
Atezart – Avignon