NIZAM-GUNER

NIZAM-GUNER

Né à MALATYA en Turquie en 1941 .

Il débute sa scolarité à 8 ans et poursuis l’école primaire en pension loin de sa famille et réalise ses premiers travaux manuels.

Par la suite il est accepté au lycée de AYDIN , puis à la mort de son père il entre dans une institution pour orphelins. Il sera bachelier en 1959. Six années d’études permettront à NIZAM de découvrir les richesses antiques de cette région : hauts lieux de la civilisation grecque.

NIZAM rêve de faire des études à l’étranger. Une société de recherches minières semi-publiques accordait une bourse à 4 bacheliers pour des études de géologie. Il réussit le concours pour partir en France, à Grenoble précisément . L’Orient-Express l’amènera à Paris en 1961.

Ignorant tout de l’Art, il visite PARIS pendant une semaine, plus exactement le Louvre où il passera de longs moments devant la Victoire de Samotrace et la Vénus de Milo Une nouvelle page s’ ouvre à lui, une culture que l’on appelle ART comme un enfant qui ne parle pas encore mais qui comprend beaucoup de choses.

C’est l’aventure humaine : son pays est partout et nulle part, les artistes dont il a admiré les œuvres sont ses ancêtres…..Ils ont résisté au temps…et pour NIZAM c’est le commencent du temps…

L’œuvre de NIZAM offre en apparence un accès aisé. D’emblée elle impose sa beauté, la séduction des formes est évidente. Si la beauté passe par elles, elles n’en dérivent pas. Un secret la fait naître, un dialogue l’interroge, un décryptage convoque l’Artiste, sa matière , sa vision du monde.

Un certain soleil éclaire l’œuvre de l’intérieur.