THAREAU Estelle

Estelle THAREAU

Le bois l’a attirée, elle a essayé la pierre, puis découvert la terre…

Elle découvre au cours d’un voyage en Uruguay le mode de cuisson qui lui convient : le feu apporte son grain de sel au projet initial.

D’autres rencontres, d’autres pistes s’ouvrent avec la découverte du raku nu ou l’on interpose une couche d’engobe entre la pièce et l’émail, pour que celui-ci se décolle à la fin du processus, comme une coquille d’œuf, révélant la surface de la terre (nue donc !) Le réseau de craquelure, imprégné de la terre, est le souvenir de cette cuisson.

Ses recherches actuelles portent sur les différents types d’enfumage qui vont laisser des traces colorées sur la terre sous l’action de la chaleur.