Robert HEZARD

Robert HEZARD propose une peinture figurative, aux formes souvent stylisées.

Il travaille sur les souvenirs, mais en prenant beaucoup de liberté avec le réel.
A partir d’une observation attentive du sujet, il y a souvent une longue période de maturation. Au delà du réalisme initial, le sujet peut alors s’exonérer du superflu pour ne conserver que l’essentiel.

Quand on rencontre un sujet digne d’intérêt, plusieurs de nos sens sont interpellés.
En peinture, Robert HEZARD souhaite trouver une équivalence plastique à ces sensations.

Quand il peint un marché, il voudrait qu’on sente aussi les odeurs …
Quand il peint un orchestre, il voudrait qu’on entende la musique…
Alors commence un exercice de transposition, de déstructuration.
Il faut trouver une harmonie appropriée au sujet, un rythme: chaque élément se dépouille d’ une partie de sa réalité et s’ adapte aux autres composants du tableau.

Son travail est authentique, généreux.

Robert HEZARD aspire à cette correspondance entre tous les sens dont parle si bien Baudelaire : « les parfums, les couleurs et les sons se répondent… »